google-site-verification: googlee59fa62407bc074c.html google-site-verification: googlee59fa62407bc074c.html Aïkido

L'Aïkido

Un art martial adapté au monde moderne.

Morihei UESHIBA le fondateur de l'AIKIDO, fut inspiré par les meilleurs maîtres d'arts martiaux du Japon de l'époque (écoles de JUJITSU, d'escrime traditionnelle).


L'arrière-plan philosophique ou religieux (traditions Shinto, Zen, Tao) joua un rôle très important dans l'élaboration de cet art.

A côté de ce retour aux sources de l'esprit traditionnel du samouraï, il réussit à ouvrir sa pratique à des notions plus modernes (recherche de la paix, fraternité, harmonie) et développa à partir de 1948 l'enseignement d'une discipline neuve et originale, qui commença dès 1950 à rayonner dans le monde entier, notamment en France.


Des Techniques efficaces effectuées sans heurt et visant à canaliser, à contrôler l’adversaire

Techniques à mains nues avec un ou plusieurs adversaire(s), armé(s) ou non.

Techniques au sabre, au bâton. Techniques de concentration, de respiration.

Toutes les techniques visent au contrôle de l'adversaire, l'amenant à une chute et/ou une immobilisation. Il s'agit de canaliser le mouvement, la vitesse et la force de l'adversaire et de les utiliser pour le contrôler et le maîtriser sans rentrer en opposition avec lui.


Technique de défense idéale, l'Aïkido se propose de montrer à son adversaire l'inutilité de son attaque et de son agressivité.

Discipline physique et morale complète, l'Aïkido permet d'acquérir une parfaite maîtrise de soi en assurant un développement harmonieux du corps.


L'aïkido est une discipline accessible à tous.

Moriheï UESHIBA

MUSHIN

La notion de mushin est importante mais difficile à appréhender pour les débutants. 
Mushin signifie "sans pensée" et le vrai terme est mushin no shin, expression zen pouvant être traduite par "pensée sans pensée". C'est un état du combattant qui n'est pas fixé sur une émotion et qui libère l'esprit de contrainte spirituelle mais aussi physique. Penser à une technique dans l'attaque amène souvent à l'échec de cette technique. C'est souvent parce qu'elle n'a pas encore été assimilée par le pratiquant, qui n'est donc pas capable de la restituer naturellement sans y penser.


L'état de mushin est aussi lié à l'ego. Il faut arriver à se détacher des peurs et de la colère, tout comme l'envie de dominer l'autre. C'est un défaut qu'on retrouve chez beaucoup de pratiquants et qui entrave la progression.

Mushin, c'est être capable de bouger sans hésitation et de sentir instinctivement ce qui se passe autour, sans toutefois se concentrer dessus. Le combattant n'essaye pas de deviner dans ce cas ce que va faire l'autre, il devient l'autre.

Selon Takuan Soho:
"L'esprit devrait toujours être dans un état de fluidité, lorsqu'il s'arrête sur quelque chose le flux est interrompu et c'est l'interruption qui est préjudiciable au bien-être de l'esprit. Dans le cas d'un sabreur, cela signifie la mort. Quand le sabreur se tient devant son adversaire, il ne pense pas à son ennemi, ni à lui-même, ni aux mouvements du sabre de son adversaire. Il se tient juste là avec son sabre, qui oubliant toute technique, est prêt à suivre uniquement ce que lui dicte le subconscient. L'homme s'est effacé en maniant le sabre. Quand il frappe, ce n'est pas l'homme mais le sabre dans les mains du subconscient de la personne, qui frappe."

Villeneuve Aïkido

 

28 bis Avenue Jean Claude CAYREL 

47300 Villeneuve-sur-Lot

www.aikido47.com

©2018 by Club Villeneuve Aikido. Proudly created with Wix.com